5 accessoires de Training incontournables mais peu connus en France

Hi 🙂

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je m’intéresse beaucoup aux nouvelles techniques d’entraînement, qu’ils s’agissent de protocoles ou d’équipements qui rendent l’entraînement à la fois plus efficace et plus ludique. Après vous avoir présenté le TRX, la Battlerope, le RIP Trainer et le ViPR, laissez-moi vous parler d’équipements que l’on ne voit quasiment jamais en France mais qui, pourtant, cartonnent à l’étranger depuis plusieurs années (aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et dans certains pays d’Europe du Nord particulièrement avancés comme l’Allemagne, la Norvège…). Je rêve de pouvoir les tester et les utiliser lors de mes Trainings, croisons les doigts pour les voir bientôt débarquer chez nous 😉

 

1/ Steel Club

J’ai découvert le Steel Club à Barcelone, dans une salle testée pour mes guides My Training Trip lors d’une session de TACFIT, un panel de 26 entraînements qui incluent des exercices de force, de coordination et de mobilité à la Kettlebell, sur des anneaux de gymnastique, au TRX ou encore avec ces fameux Steel Club. Ils prennent la forme d’une batte de baseball, et peuvent peser jusqu’à 20kg. Les mouvements clés sont similaires à ceux effectués avec la Kettlebell : le Swing, le Clean, le Press… Tout comme la Kettlebell, le Steel Club permet d’améliorer le grip (la capacité à agripper fortement un objet, très important dans des sports comme l’escalade, le tennis, le baseball,…). Grâce au Steel Club, on peut renforcer les épaules plus efficacement en incluant des mouvements rotationnels, pour varier d’autres exercices courants comme le développé militaire ou l’élévation latérale. Les Steel Club peuvent peser jusqu’à 20kg, je vous laisse imaginer l’effort que cela nécessite.

Conversation Starter. . Today is the first day I trained with my new 8lb Indian Clubs. While listening to music at the beach, a nice guy named Reza told me it was his dream to open up a "powerhouse" (an Iranian training facility that incorporates traditional warrior training with Persian Meels). . This was a fun interaction. I explained to him why I got into swinging clubs. I told him I was fascinated with the way the clubs moved so cyclically. He asked me if this was my main form of exercise. I explained that I typically strength train, but always make time for a variety of movement practices. . I told him how I had noticed immediate effects on my scapular mobility and how they challenged my brain and movement patterns. . He was impressed. So impressed that I gained a new client today. . . . #indianclubs #persianmeels #steelclub #steelmace

A post shared by john parker (@johnparker__) on

2/ Stick mobility

La mobilité est une qualité sportive qui génère de plus en plus d’intérêt. Dix ans plus tôt, on cherchait à être souple, aujourd’hui, on veut gagner en mobilité (je vous expliquais la différence dans cet article), pour optimiser l’activation musculaire et limiter les risques de blessures. Jusqu’à maintenant, les équipements pour améliorer sa mobilité se limitaient à un élastique, un foam roller, une balle Lacrosse ou une brique de yoga. Mais désormais, il y a le « Stick Mobility », un bâton souple et extensible imaginé par 3 californiens (Dennis Dunphy, Neal Valera et Mitch Taylor) pour améliorer la mobilité et renforcer le corps simultanément.

Quelques démonstrations par une de mes principales sources d’inspiration, Kelly Manzone.

3/ Crossover Symetry

L’épaule est l’une des articulations les plus concernées par les blessures sportives, c’est pourquoi il est indispensable de renforcer ses épaules régulièrement et de prévoir un échauffement spécifique avant un effort conséquent (des Snatchs, des tractions, du tennis,…). Pour prévenir les douleurs ou pour rééduquer l’épaule après une blessure, beaucoup de sportifs (athlètes et de plus en plus d’amateurs) utilisent le Crossover Symetry. Il s’agit de deux sangles élastiques et résistantes, que l’on fixe à une porte ou un rack. Au-delà de l’outil, Crossover Symetry a mis en place une séquence d’exercices, à réaliser dans un ordre précis, qui visent à améliorer la posture, à développer la stabilité scapulaire et à renforcer la coiffe des rotateurs.

4/ Sledge Hammer

Vous avez peut-être déjà vu passer dans une vidéo sur Youtube ou sur Instagram cette massue que beaucoup utilisent pour taper contre un gros pneu de tracteur ? Il s’agit en fait d’un Sledge Hammer, un grand marteau qui pèse entre 5 et 10kg. Cet outil n’a rien d’innovant en soi, on l’utilise depuis toujours sur des chantiers pour abattre des cloisons. Mais il s’avère être un excellent outil pour développer sa force et sa puissance : après plusieurs « Sledge Hammer Swing » contre un pneu, vous sentirez d’incroyables sensations dans vos épaules, vos avant-bras, votre dos et vos abdominaux, et votre souffle s’emballera rapidement. Vous améliorez votre réactivité et agilité pour garder un mouvement explosif et régulier.  Cette arme de destruction s’est donc imposée comme un accessoire fonctionnel, qui permet de développer sa force et sa puissance (rapport poids / vitesse).  Et il faut avouer que cela permet aussi de bien se défouler et de faire ressortir son côté « badass » pendant l’entraînement.

5/ Gun-Ex

On parle beaucoup des Battleropes (c’était d’ailleurs le thème de ma dernière vidéo Train & Play), mais voici une nouvelle forme de cordes ondulatoires : le Gun-ex. Je les ai découvertes pendant mon séjour en Corse pour Pompadour, le festival sportif organisé par Planet Fitness. Et j’ai tout de suite accroché ! À première vue, peu de différence avec des Battleropes classiques mais dès les premières secondes, on remarque que les cordes sont plus légères mais… élastiques. Plus on s’éloigne de l’extrémité, plus la résistante est importante. Il ne s’agit donc plus seulement d’un exercice cardio et de force, mais d’un entraînement conçu pour améliorer la stabilité en utilisant les muscles profonds (le « Core »). On peut utiliser Gun-Ex en tenant les cordes dans les mains (comme pour la BattleRope) ou en l’attachant à une ceinture. Ainsi, on pourra travailler comme avec un Resistance band, sur des exercices de fentes marchées, de Jump, de sprint… toujours dos à l’accroche.

 

C.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer