Coaching sportif: j’ai trouvé ma direction

Publié le 17 mai 2016

Hi 🙂

On pense parfois qu’être coach sportif consiste à toucher à tous les sports. Certes, il faut être polyvalent et sensible au domaine sportif en général, et surtout avoir les bases de la préparation physique. Mais très vite, un coach sportif devra se spécialiser dans un domaine particulier, en fonction de son passé, de son parcours, de ses convictions et de ses passions. Certains se spécialisent sur un sport précis: la boxe, la course à pied, la musculation, le tennis, le triathlon… D’autres sur une population spécifique: les seniors, les femmes, les jeunes mamans, les enfants, les personnes en surpoids… C’est une étape importante pour axer ses recherches, pour définir un fil rouge dans sa carrière, et pour devenir expert de son sujet. Car comme on le dit souvent, être partout, c’est le bon moyen de n’être nulle part. PHOTO1_1 J’ai toujours eu conscience de cela, avant même ma reconversion officielle. Pendant ma formation, j’ai commencé à me poser des questions sur la coach que je serai. Je voyais autour de moi beaucoup d’anciens sportifs professionnels reconvertis en coachs, des personnes ayant baigné dans le sport depuis toujours et ayant suivi des études sportives directement après le BAC. D’autres s’étaient déjà, à travers leur propre pratique, spécialisés dans une discipline et avaient prouvé leur niveau grâce à une performance: finir un marathon en 3h ou moins, faire un Ironman, arriver sur le podium des Crossfit Games ou d’une compétition de bodybuilding… Encore une fois, ce n’est pas mon cas. 

Après de nombreuses interrogations sur mon parcours et une grosse remise en question, j’ai finalement aperçu un domaine qui m’intéressait particulièrement et que j’avais déjà intégré à mes Training, sans vraiment m’en rendre compte. Il s’agit du “Functional Training” ou entraînement fonctionnel, dont la particularité est de s’intéresser au mouvement dans son intégralité et sous tous ses plans (frontal, sagittal et transverse), contrairement à un travail en isolation (muscle par muscle). On utilise alors des exercices inspirés des mouvements du quotidien (à savoir soulever, tirer, pousser et se déplacer), en intégrant un élément clé et indispensable: le core-training (renforcement global du tronc). Ainsi, le Functional Training permet de développer une force qui nous servira lors de nos performances sportives (plus de vitesse, plus de résistance, une meilleure stabilité…) mais aussi dans notre vie de tous les jours. C’est ce que j’aime labellisé de “Train Smart” sur le blog et sur les réseaux sociaux: s’entraîner dur, mais s’entraîner avant tout de façon intelligente et durable. Je n’avais pas du tout ces notions en tête quand j’ai commencé à pratiquer le TRX il y a plus de 2 ans. C’était dur et je suis ressortie de mon 1er cours avec un paquet de courbatures. Mais c’était nouveau, complexe, challenging, et en même temps ludique. Bref, le gros coup de coeur.

> Un de mes articles sur le TRX sur le blog: http://mytrainingdiary.fr/7-exercices-pour-se-mettre-au-trx/PHOTO2 Puis, avant même de commencer ma formation, je me suis intéressée à d’autres “joujous” comme j’aime les appeler: le Swissball, le BOSU Ball, le Medecine Ball, le Kettlebell, le Core Bag… Tous ces accessoires qui, une fois encore, rendent le corps plus intelligent, et facilitent les communications entre notre système nerveux et nos muscles pour leur permettre de travailler comme un tout. En publiant plusieurs articles sur le sujet sur le blog, j’ai constaté que le sujet vous intéressait aussi et que nous partagions le même point de vue sur ce que devait être un bon entraînement.

PHOTO3

En avril dernier, en commençant ma formation à la Physical Coaching Academy, je me suis sentie totalement à la ramasse en découvrant que l’on parlait principalement de musculation sur machine ou avec haltères. Tant de termes que je ne connaissais pas à l’époque! Superset, Triset, Press, 1RM,… J’ai dû apprendre et, d’une certaine façon, recommencer à zéro. Puis au fil de la formation, j’ai compris que ma curiosité pour le Functional Training pouvait être ma force. 

Alors une fois l’examen en poche et ma toute jeune carrière entamée, je n’ai pas attendu longtemps pour m’inscrire à la formation TRX. Puis Kettlebell et ViPR. Oui je suis comme ça, quand j’ai décidé quelque chose, je le fais 😉 Alors au mois de juin, je passerai ces 3 formations: TRX et ViPR avec Planet Fitness, et Kettlebell à la Physical Coaching Academy (retour aux sources). J’ai tellement hâte!

Hâte d’apprendre de nouvelles choses et de pouvoir les partager avec mes clients. Hâte de poursuivre mon chemin et de lui donner une direction plus précise avec ce domaine d’expertise qui me passionne tant. Cela ne retire en rien ma curiosité pour d’autres disciplines comme la course à pied, la musculation, le pilates, le yoga,… Et je compte bien continuer à me former par la suite 😉

Je vous reparlerai bien sûr de mes formations sur le blog quand elles seront passées, et je partagerai avec vous ce que j’en retiens.

C.