Coulisses du Functional training SUMMIT

 

Hi 🙂

Le « Functional Training » (qu’on traduit par entraînement fonctionnel) est l »une des tendances phares dans le secteur du fitness. Ce n’est pas une activité sportive à part entière ou un outil en particulier, mais cela englobe tout le travail de conditionnement qui permet de rendre le corps plus efficace et plus performant à l’effort. Cela intègre la mobilité du corps pour optimiser le mouvement et limiter d’éventuelles compensations, le renforcement du Core pour apporter une meilleure stabilité au corps et plus d’explosivité et de puissance au mouvement, l’entraînement cardiorespiratoire à différents degrés d’intensité, ou encore le travail de la coordination, de l’équilibre et de l’agilité. Pour cela, on peut utiliser une multitude d’outils et d’accessoires comme le TRX, la Kettlebell, le ViPR, les mini bands, les échelles de rythme…

Ce sujet me passionne depuis le tout début, et constitue un véritable fil rouge dans mon parcours. Pourquoi ? Parce que le Functional Training est pluri-disciplinaire : on peut l’appliquer autant au Crossfit qu’au golf ou qu’à la course à pied. Parce qu’il s’applique à chaque personne différemment, en fonction du profil, du sport, des objectifs… Et aussi parce qu’il évolue constamment et m’oblige à rester curieuse et à l’écoute des innovations du secteur.

Du coup, quand j’ai entendu parler du Functional Training Summit à Munich organisé par Perform Better Europe (1 mois et demi avant l’événement), je n’ai pas hésité longtemps avant de booker mes billets. Et en plus, cela tombait le jour de mon anniversaire (16 juin – avis aux gémeaux qui me lisent !) : quel meilleur cadeau pouvais-je me faire à moi-même ? Je me suis donc envolée pour Munich vendredi 15 juin (décollage à 6h30 qui pique un peu les yeux) pour découvrir le contenu de cet événement. 2 jours d’échanges, de rencontres, de découvertes que je partage à travers cet article avec vous.

Functional Training Summit

1/ Les coachs « star » du Functional Training Summit

Certains se précipitent à un festival simplement après avoir entendu les têtes d’affiche. C’était un peu la même chose pour moi pour le Functional Training Summit. Parmi les têtes d’affiche sur ce salon : Kelly Starrett (Mobility WOD), Nicole Rodriguez (que j’avais rencontrée lors de ma formation EXOS), Kevin Carr (Master Trainer Mike Boyle Strength & Conditioning) ou encore l’impressionnant Wim Hof (alias « The Iceman »).

Tim Hof

Plus connu sous le nom de « The Iceman », il est célèbre pour ses techniques de respiration qui lui permettent de prendre pleinement le contrôle de son corps. Sa méthode se base sur 3 points clés : la thérapie du froid (qui protège le corps des inflammations et l’aide à devenir plus fort et résistant), la respiration (qui, si bien maîtrisée, permet de réduire le stress et fournit une meilleure énergie au corps) et l’engagement total pour maîtriser son propre corps et son esprit. Grâce à cette méthode qu’il a mis en place au gré de ses propres expériences, on deviendrait plus fort, plus heureux et en meilleure santé.

Pendant le salon, il a donné un long speech sur l’importance de cette respiration et le potentiel qu’elle pouvait avoir sur notre corps. J’en ai pris conscience l’an dernier, principalement grâce au yoga, et j’en avais d’ailleurs fait un article sur le blog : « Apprendre à bien respirer« . Il faudrait que je me penche un peu plus sur sa méthode, que beaucoup de personnes plébiscitent. A commencer par les douches froides quotidiennes (souhaitez moi bonne chance!).

29 TODAY. AND SO ALIVE💫🙌 🇫🇷 Commencer sa 29e année aux côtés de personnes aussi Strong, Happy et Healthy (et un peu cinglé aussi 😅) que Wim Hof @iceman_hof au Functional Training Summit à Munich 👍 Je me sens tellement bien ici, à découvrir, rencontrer, échanger, pratiquer… Un anniversaire inspirant qui promet une année enrichissante ✌️ 🇺🇸 Celebrating my 29th birthday with inspiring people like @iceman_hof at the Functional Training Summit in Munich! So happy to attend this event and discover, meet, discuss… with other professionals from all around the world. Thank you @adidas and thank you @wolfdarum for this opportunity ! #mytrainingdiary #birthdaygirl #grateful #ftsummit2018 #wimhof #adidas #heretocreate #creatorsquad

A post shared by Clélia – My training diary (@trainingdiaryblog) on

Kelly Starrett

C’est une référence internationale en physiothérapie, que l’on connaît surtout pour son site MobilityWOD. Pendant le salon, il a donné beaucoup de précieux conseils sur les techniques de Foam Rolling : les mouvements à avoir, la respiration à adopter, la méthode du « contracté / relâché »…

Avec le recul, je crois que c’était la conférence la plus intéressante à mes yeux, en terme de nouvelles connaissances. Je retiens notamment sa phrase : « We don’t foam roll the whole body, we foam roll a movement », c’est-à-dire que l’on ne pratique l’auto-massage juste pour éliminer les noeuds musculaires, on le pratique aussi pour améliorer la mobilité sur un mouvement. On a souvent tendance à utiliser le rouleau de massage en se massant d’avant en arrière, et sans vraiment savoir si cela nous fait vraiment du bien et nous aide à rétablir un bon équilibre musculaire. Kelly Starrett nous montrait qu’il fallait aussi intégrer des rotations (se masser de l’intérieur à l’extérieur) et une sorte de glissement sur le noeud, comme si l’on frottait une tâche avec une éponge. Et sans oublier de comparer l’avant et l’après pour mesurer la progression grâce à ces techniques d’auto-massage.

Kelly Starrett

Martin Rooney

Cet américain est connu pour avoir fondé le programme d’entraînement « Training For Warriors » présent dans plus de 20 pays mais aussi pour ses nombreux speechs sur la motivation. Car un coach doit partager ses connaissances mais surtout, il doit motiver ses clients et leur permettre de faire du sport non plus une contrainte mais un style de vie. Et il suffit de l’écouter parler quelques minutes seulement pour être d’un coup reboosté ! Il s’est exprimée sur le « Why », cette raison qui nous motive individuellement à nous entraîner, et comment elle permettait de définir le « How », la façon dont on va s’entraîner durablement. Il a également partagé des techniques d’entraînement en groupe hyper motivantes et fédératrices, que je garde précieusement pour mes prochaines sessions Sweat & Share.

Martin Rooney

Si vous comprenez l’anglais, je vous recommande cette vidéo de Martin Rooney, tellement inspirante !

2/ Les nouveaux équipements 

C’était ma deuxième motivation à participer au Functional Training Summit. Je dois avouer que je m’attendais à un peu plus de nouveauté et de « wahou » mais j’ai compris que ce n’était pas le gros focus de ce salon. J’ai quand même pu en tester de nouveaux :

Stick Mobility

Cela faisait longtemps que je voyais passer des vidéos du Stick Mobility sur Youtube et sur Instagram, sans jamais avoir eu l’occasion de l’utiliser… Jusqu’à maintenant. On pourrait comparer ce grand bâton orange à un bâton de PVC mais plus souple pour développer à la fois notre force et notre souplesse. Il nous permet d’améliorer le champ de mouvement (« Range of Motion »), d’optimiser l’alignement du corps sur certaines postures, d’accroître notre souplesse, de nous étirer… Il existe dans différentes tailles mais le plus courant reste le grand format.

Stick Mobility

stick mobility

Lebert eQualizer

Ces barres parallèles ont été développées par Mark Lebert et permettent de se muscler au poids de corps, avec aussi bien des pompes avec inclinaison que des tirages, des dips, des exercices de gainage comme le L-sit… On peut aussi les utiliser sur des exercices d’agilité et de coordination, comme on le ferait avec une échelle de rythme ou des mini haies d’entraînement. Je n’ai pas été subjuguée par le produit car il n’est pas ultra innovant, mais je dois admettre qu’il peut être très pratique pour les entraînements de type bootcamp ou pour des coachings privés outdoor.

Lebert eQualizer

YBT : The Y Balance Test

Quand on entraîne des sportifs, il est indispensable de définir leur profil et d’évaluer leur condition physique. On pourra tester leur force sur quelques exercices clés comme le squat, le soulevé de terre ou le développé couché ; tester leur endurance sur un test VMA sur tapis ou avec la technique de Luc Léger (« beep test ») ; mais comment tester leur mobilité ? La technique la plus répandue pour cela reste FMS (Functional Movement Screen) qui définit une série d’exercices à réaliser avec des pré-requis à respecter (l’overhead squat ou une fente avec les deux pieds alignés par exemple). On note chaque mouvement pour finir avec une note globale et des axes d’optimisation majeurs à intégrer à la programmation du sportif. FMS fait d’ailleurs partie des formations que je souhaiterais passer au cours de l’année pour enrichir mes connaissances.

Lors du Functional Training Summit, j’ai découvert le petit frère du FMS : le Y Balance Test (YBT). Il permet de constater certains asymétrie chez un sportif : une jambe plus faible que l’autre, un manque d’équilibre et de stabilité d’un côté… Un outil intéressant pour les préparateurs physiques et pour les kinés selon moi.

YBT

3/ L’ambiance et les rencontres

C’est aussi l’intérêt de se rendre sur des salons : rencontrer d’autres professionnels, prendre part aux entraînements d’autres coachs, observer des techniques de coaching… J’ai eu l’occasion de revoir certaines personnes rencontrées lors de ma formation EXOS ou de mon séjour avec le Creator Squad au siège d’Adidas (comme PetAir que je vous présentais à travers une interview).

J’ai pu échanger avec le créateur d’Original Bootcamp, une entreprise allemande qui organise des Trainings outdoor en petit groupe dans plusieurs villes et qui cartonne ! J’ai participé à des Trainings bien construits, dans une ambiance généralement très studieuse et parfois survoltée (avec Martin Rooney aux manettes).

Original Bootcamp

original bootcamp

Functional Training Summit

J’espère que cet article vous a plu ! Coachs, je vous recommande de participer à ce type d’événements quand vous le pouvez. Cela représente certes un investissement financier mais cela vous permettra d’approfondir vos techniques de coaching et également de rencontrer d’autres professionnels inspirants. Rappelez-vous : notre métier ne cesse d’évoluer et nous devons évoluer avec lui. Pour cela, rien de tel que des lectures, des tests, des échanges, des partages… 😉

C.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer