Courir pour faire avancer la recherche

Hi 🙂

Aujourd’hui, on ne parle pas d’entraînement, de force, de performance, ni même de progression. Aujourd’hui, on va plutôt parler de solidarité, en montrant concrètement comment la course à pied fédère et profite à l’ensemble de la communauté. J’ai donc choisi l’exemple d’Odysséa, ce circuit national de courses à pied en compétition organisé au profit de la recherche sur le cancer du sein. Depuis sa création en 2002, l’association a reversé au total 4 123 270€ (rien que ça) aux laboratoires de recherche et associations qui luttent contre le cancer du sein, et cela grâce aux participants de plus en plus nombreux chaque année.

Pour savoir comment ces dons aident concrètement la recherche, je me suis entretenue avec le Dr Suzette Delaloge, cancérologue, spécialiste du cancer du sein, à l’Institut Gustave Roussy à Villejuif (94), qui reçoit depuis 2009 les dons de l’Odysséa Paris. 

ODYSSEA 2014 - CHATEAU DE VINCENNES - LE 5 OCTOBRE 2014 - PHOTO STEPHANE KEMPINAIRE/KMSP

ODYSSEA 2014 – CHATEAU DE VINCENNES – LE 5 OCTOBRE 2014 – PHOTO STEPHANE KEMPINAIRE/KMSP

 

Le cancer est une cause de décès majeure dans le monde : selon l’OMS, on comptait en 2012 8,2 millions de décès liés à la maladie, dont 30% sont dus aux cinq principaux facteurs de risque comportementaux et alimentaires, comme la faible consommation de fruits et légumes, l’indice élevé de masse corporelle ou encore à le manque d’exercice physique. S’il y a bien un message à faire passer pour éviter l’augmentation du nombre de cas au cours des prochaines années, c’est donc de mieux manger et de bouger ! Un message que l’INPES s’adonne à partager depuis quelques temps avec sa campagne de prévention “Manger Bouger”, mais pas seulement : d’autres acteurs prennent à coeur cette mission et mettent en place des dispositifs concrets et participatifs qui cartonnent et font bouger les choses.

C’est le cas de l’association Odysséa qui organise depuis 2002 et à travers toute la France des courses à pied caritatives, en faveur de la lutte contre le cancer du sein qui touche une femme sur 9 en France. Par ces événements, Odysséa veut informer, sensibiliser mais surtout impliquer. Un pari réussi puisqu’en 2014, 84 900 personnes ont ainsi couru dans neuf villes de France et ont permis à l’association de récolter 905 500€ (un record !). En 13 ans, l’association Odysséa a tout de même reversé 4 123 270€ aux chercheurs mais aussi aux associations qui accompagnent les malades et leur entourage.

photo2

Crédit photo : Gustave Roussy / Direction de le communication

Mais chaque fois que l’on fait un don, on aimerait savoir comment ce dernier sera utilisé et participera concrètement à la cause. Pour le savoir, je me suis rapprochée du Dr Suzette Delaloge, cancérologue spécialiste du cancer du sein, à l’Institut Gustave Roussy à Villejuif (94). Elle et son équipe reçoivent les dons de l’Odysséa Paris depuis le début de leur partenariat en 2009, plus d’un million d’euros au total. “Grâce à notre partenariat avec Odysséa, nous avons pu débloquer des fonds plus rapidement qu’en passant par des appels d’offre publics et donc activer des projets de façon anticipée”, explique-t-elle. “Nous avons clairement pris une longueur d’avance sur la recherche à l’échelle internationale, en lançant des programmes extrêmement innovants et en équipant notre laboratoire avec du matériel de pointe.”

photo3

Crédit photo : Gustave Roussy / Direction de le communication

Le Dr Delaloge explique que la majeure partie de l’argent récolté a permis de financer des projets avant-gardiste, dont l’analyse très poussée des métastases qui apparaissent en cas de rechute et rendent la maladie quasiment incurable : “Cela nous permet de mieux comprendre les causes de la rechute et donc d’adapter le traitement du cancer selon l’état de la patiente.” Elle précise que d’autres travaux de recherche ont ainsi pu être lancés, dans le but d’améliorer et de simplifier les traitements et l’espérance de vie des femmes atteintes du cancer du sein.

Parmi les thématiques développées au sein de son équipe figurent ainsi l’immunologie ou encore la radiobiologie. Une autre partie des fonds a permis à l’Institut Gustave Roussy de s’équiper de matériel innovant et de rendre ces travaux de recherche possible.

photo4

Crédit photo : Gustave Roussy / Direction de le communication

Et enfin, si Odysséa a permis de faire avancer la recherche du cancer du sein, elle a également permis d’animer le service et de donner le sourire aux patientes du Dr Delaloge: “Odysséa, c’est avant tout un élan de solidarité, un message positif porté par la communauté. Je trouve les actions de l’association absolument formidables, et nous y participons chaque année avec beaucoup de plaisir.” L’équipe de l’institut Gustave Roussy comptait environ 1200 inscrits à l’Odysséa Paris cette année, patients et aidants tous confondus !

Alors si vous voulez prendre part à cette aventure et faire une bonne action en 2015, ne ratez pas le passage d’Odysséa près de chez vous :

– Nantes dès le 15 mars

– Bayonne le 19 avril

– Chambéry le 30 mai

– Dijon le 13 juin

– Brest le 13 sepmtebre

– Cannes le 20 septembre

– Paris les 3 et 4 septembre

– Auxerre le 18 octobre

– et la Réunion les 7 et 8 novembre

C.