Mon prochain défi sportif (+ concours)

Hi 🙂

La rentrée est déjà bien amorcée, et chacun de nous programme déjà les défis sportifs à relever cette saison. Je parle souvent de ces fameux défis sur le blog. Je dirais qu’ils sont indispensables pour me fixer des objectifs et pour rester motivée et régulière dans mes entraînements. Grâce aux défis que je me fixe, je sais pourquoi je m’entraîne et je sors de ma zone de confort. Je vous parle aujourd’hui du prochain gros défi qui m’attend 😉

photo1

Il y a un an exactement, je m’inscrivais au Marathon de Paris sans imaginer l’expérience dans laquelle je me lançais. Je ne savais pas si je parviendrai à le courir, encore un peu inquiète de ma période d’arrêt dû au syndrome de l’essuie-glace. Mais au fil des semaines et des sorties, je me rapprochais du jour J, sans blessure et avec plus de confiance en moi. Je me félicitais de rester motivée coûte que coûte, malgré le froid, la pluie, la fatigue hivernale… Sur la ligne de départ, je comprenais tout le chemin que j’avais parcouru en quelques mois, et j’avais déjà ma victoire peu importe le temps que je ferai.  

Retrouvez le récit de mon 1er marathon 

L’expérience aura été tellement enrichissante que, dès le lendemain, je me lançais un autre défi : celui de courir, 7 mois plus tard, mon 2ème marathon (Nice-Cannes). Il faut croire que les défis sont addictifs 😉 J’avoue que je me suis souvent demandée « mais pourquoi tu as fait ça ?! » depuis…

Me voici donc aujourd’hui, à 2 mois du jour J et de nouveau en pleine préparation. Je sens vraiment que je suis dans un tout autre état d’esprit. Grâce à l’expérience du 1er marathon, je construis plus facilement mon plan d’entraînement: je me fixe 3 sorties par semaine, avec systématiquement une sortie longue, un fractionné et une sortie de récupération ou de côte.

 

+10 in the fields. Décrassage du lundi qui fait du bien après un week-end festif 🍾🎉 #running #runners #run #workout #training

Une photo publiée par Clélia / My training diary (@trainingdiaryblog) le

Je m’aide également du Crossfit que j’ai commencé en juin et dont je suis totalement accro. Je sens clairement que le Crossfit m’a sorti de ma zone de confort et que l’intensité de mes entraînements en salle est montée d’un (ou deux) cran. Faire 100 burpees, me lancer dans les tractions, charger davantage sur un squat… ne me fait même plus peur 😉 

 

Certains WOD sont très cardio, ce qui colle parfaitement avec ma préparation au marathon. Et d’autres me permettent de travailler en force et de garder un corps fort et solide. Je veille aussi à ne pas vouloir aller trop vite, et à surtout prioriser la technique avant de charger davantage, car une blessure est vite arrivée.

Et je dirais surtout que j’ai une bien meilleure maîtrise de tout ce qui a trait à la récupération. J’écoute davantage mon corps: quand je repère une inflammation, je n’hésite pas à masser et à glacer. Je veille à dormir au moins 7h par nuit en semaine (contre mes 6h l’an dernier…). Je me nourris suffisamment, de façon équilibrée mais avec des quantités adaptées à ma pratique. Je prévois aussi de faire quelques passages chez mon osthéo pour m’assurer que mon bassin est bien aligné et limiter un maximum le risque de blessures. Bref,beaucoup de préventif pour cette seconde préparation marathon!

Malgré tout cela, je dois avouer que je reste un peu stressée (du bon stress) et que je me pose encore beaucoup de questions, dont la principale : « vais-je vivre ce second marathon aussi bien que le premier? ». Mais c’est cet inconnu qui fait le charme de tout défi sportif, pas vrai ? Qu’il s’agisse d’un premier 10km, d’un semi-marathon, d’un trail, d’un marathon, d’un triathlon… Cette zone d’inconnu et d’inconfort quelque part nous force à nous dépasser, et fait grandir les sportifs que nous sommes.

Et vous, quel défi allez-vous relever cette saison? Commentez l’article ici ou sur Facebook, et tentez de gagner pack complet de produits de la marque Overstims 😉 Vous avez jusqu’à dimanche 17h!

C.