S’y retrouver dans le labyrinthe de la Nutrition

Hi 🙂

Véritable alliée de la santé, la nutrition est un sujet plus que passionnant. Après tout, « apprendre à bien manger » est la base d’un mode de vie sain. L’INPES nous le scande suffisamment depuis quelques années. En tant que sportifs, on est obligés de s’y pencher car c’est la clé de la performance, avant, pendant et après l’effort. 

Mais voilà, c’est un long, un très long périple ! On commencera par apprendre à maîtriser les apports nutritionnels des aliments, par identifier les grandes idées reçues en matière de nutrition, à consommer « frais » et « bio » et à cuisiner maison pour rééquilibrer nos assiettes. Mais c’est quand on décide de creuser un peu plus le sujet que les choses se corsent. Un vrai casse-tête qui ne facilite en rien notre compréhension et qui nous donnerait presque la migraine. 

Je vous en dis plus sur mon propre périple nutritionnel, avec les habitudes alimentaires que j’ai adoptées et qui m’assurent aujourd’hui un équilibre au quotidien. 

photo1

Quand on pense avoir enfin tout compris, on se retrouve face à un article ou une étude qui nous dira tout l’inverse et remettra tout en question. On nous dira d’un côté que le lait animal est mauvais pour la santé, puis de l’autre que le lait de soja est cancérigène ; qu’il ne faut pas manger trop de protéines pour éviter le cholestérol mais qu’il est bon de manger au moins un œuf par jour ; qu’il ne faut jamais sauter de repas mais qu’il existe des vertus à jeuner un soir par semaine. Et je ne parle pas de la nutrition sportive avec les compléments alimentaires dits indispensables par certains et très dangereux par d’autres. Et encore moins des nombreux régimes alimentaires qui existent : végétarien, vegan, paléo, sans gluten ou encore flexitarien…

A force de lire tout et son contraire, j’ai fini par me faire ma propre opinion et à résonner avant tout avec « bon sens ». Je suis très soucieuse de mon régime alimentaire parce qu’il me permet d’être en forme au quotidien et d’avoir une hygiène de vie équilibrée. Mais je ne chamboulerai pas toutes mes habitudes parce que c’est « scientifiquement prouvé » ou parce qu’un grand athlète est devenu imbattable depuis. Il faut prendre en compte le fait qu’il y a tout un secteur derrière avec de très nombreux acteurs qui ont, pour leur survie, tout intérêt à nous faire consommer tel ou tel produit. Je suis tombée dans le piège plus d’une fois et j’ai trop longtemps consommé des aliments bêtement parce qu’ils faisaient « maigrir » ou étaient « pauvres en calories »

Aujourd’hui, j’en arrive à un point où j’ai trouvé mon propre équilibre alimentaire : je n’ai plus de coups de barre, je ne suis jamais malade, je ne suis pas frustrée (je n’envie plus les personnes qui s’offrent le luxe de manger du Nutella et de la brioche le matin), je reste performante lors de mes Training et j’ai réussi à stabiliser mon poids depuis quelques années. Mon régime alimentaire n’a pas de nom, il ne fait pas la « une » des magasines de santé ou de nutrition, tout simplement parce qu’il est le mien. 

J’ai appris à me connaître et à assumer le fait que j’avais un gros appétit 🙂 J’ai aussi su intégrer certaines notions au cours de ce long périple nutritionnel : comme l’importance des protéines pour une personne sportive, pour reconstruire la fibre musculaire, tout en variant au mieux les protéines animales et végétales. Comme la nécessité de m’alimenter plus souvent dans la journée pour éviter les fringales ou encore le rôle des sucres lents en amont d’un Training, car ils procuraient l’énergie.

J’ai listé ci-dessous mes habitudes alimentaires et bonnes pratiques qui m’aident à trouver mon équilibre au quotidien :

1/ jamais sans petit-déjeuner (j’opte pour un porridge avec un fruit, ou une omelette et une tomate)

2/ un laitage par jour, pas plus

3/ des protéines animales quasiment tous les jours, mais pas à tous les repas

4/ principalement de la viande blanche, des oeufs ou du poisson comme source de protéines animales

5/ de la viande rouge une fois par semaine, mais de bonne qualité

6/ une balance pour m’aider à maîtriser les portions

7/ jamais sans mes légumes : j’en consomme à chaque repas et en grande quantité, en variant au maximum. Je les mange en soupe, à la vapeur ou revenus à la poêle avec de l’huile de coco et des épices

Street market 😊👌 #Healthy #yummy #eatclean #eatyourgreens #nutrition

A post shared by Clélia – My training diary (@trainingdiaryblog) on

8/ du fait maison pour savoir tout ce qui se trouve dans mon assiette (je crois que je n’ai jamais autant cuisiné de ma vie)

9/ ma lunchbox au travail pour maîtriser mes repas

10/ des fruits pour collation : en milieu de matinée, en l’après-midi avant le sport

11/ très peu de jus de fruits

12/ pas de light / 0%

13/ pas de « cheat meal » mais un bon repas gourmand le week-end

14/ moins d’alcool : pas en semaine et principalement du vin ou de la bière le week-end

15/ rien de sucré dans les placards pour ne pas craquer bêtement

16/ pas de compléments alimentaires, j’arrive à vivre sans protéines en poudre, spiruline ou poudre de maca

17/ du lait végétal, parce que je le digère mieux et parce que je trouve ça trop bon

18/ pas de charcuterie, pas / peu de fromage, pas de viennoiseries, pas de soda, pas / peu de sucreries

19/ gourmandise ou véritable envie ? C’est la question que je me pose chaque fois que mes collègues ramènent des gâteaux ou que je passe devant une boulangerie

Je ne dis pas que mes habitudes alimentaires sont celles que tout le monde devrait appliquer mais comme je le disais, elles me conviennent. Je m’y retrouve pour l’instant. Ce sera peut-être différent par la suite (je m’interroge beaucoup actuellement sur la prise d’acides aminés pour faciliter la récupération lors de mes sorties longues).

Je pense qu’il est indispensable de s’intéresser à la nutrition pour être en bonne santé, mais pas simple de se faire sa propre opinion et de trouver son équilibre nutritionnel. J’espère que mes séries Healthy Food contribuent à alimenter vos connaissances et à vous guider à votre tour dans votre propre périple nutritionnel 😉